Coup d’œil sur la recherche : La protection de l’enfance, la race et la réunification des familles au Québec

Résultats d’une étude concernant l’incidence de la race sur la réunification des familles.

26 juillet 2022

Téléchargez la version PDF

Selon les données de recherche, les enfants noirs sont surreprésentés dans les réseaux de protection de l’enfance au Canada. Le racisme systémique et la discrimination influencent la décision de leur entrée dans ces réseaux et teintent l’expérience des enfants une fois qu’ils y sont intégrés.

L’étude s’est fondée sur des données administratives cliniques longitudinales obtenues auprès d’un organisme anonyme de protection de l’enfance de Montréal (Québec). Les chercheurs ont examiné les données concernant 1 395 enfants ayant obtenu des services continus de protection de l’enfance au Québec, au cours de la période du 1er avril 2002 au 31 mars 2011. Les données du Recensement du Canada de 2006 ont servi à définir les paramètres de mesure des désavantages socioéconomiques.

Les chercheurs ont constaté que les enfants noirs de Montréal restaient plus longtemps en placement, étaient replacés plus souvent et étaient moins susceptibles d’être réunis avec leur famille que les enfants blancs ou les représentants d’autres minorités visibles.

Cette étude alimente une compréhension grandissante de ce que représente la structure familiale et l’identité familiale, qui sont des composantes du Cadre sur la diversité familiale de l’Institut Vanier.

BOATSWAIN-KYTE, A., T. ESPOSITO  et N. TROCMÉ. « Impacts of race on family reunification: A longitudinal study comparing exits from Quebec’s child welfare system » dans Child Abuse & Neglect, vol. 125, 2022. Lien : https://doi.org/10.1016/j.chiabu.2022.105483

Retour haut de page