Coup d’œil sur la recherche : Anxiété de séparation chez l’enfant liée au retour de la mère au travail

Conclusions d’une étude sur les mères qui travaillent et l’anxiété de séparation chez les enfants

24 octobre 2023

Télécharger le résumé

Selon la théorie de l’attachement, une séparation précoce entre l’enfant et la principale personne qui en a soin, liée notamment à un retour au travail, constitue un facteur de risque qu’il ou elle présente des symptômes d’anxiété de séparation. Un retour au travail peu de temps après l’accouchement risque de perturber le lien entre la mère et l’enfant à un moment crucial de son développement. D’un point de vue économique, un tel retour permet toutefois d’assurer une sécurité financière en plus de faciliter l’accès à des ressources sociales.

La présente étude a cherché à déterminer si, au Québec, le fait de prendre un congé de maternité complet ou de retourner plus tôt sur le marché du travail avait une incidence sur les symptômes d’anxiété de séparation des enfants, en tenant compte de la situation financière de la famille.

Cette étude permet d’enrichir notre compréhension du travail familial, soit l’une des composantes du Cadre sur la diversité et le bien-être des familles proposé par l’Institut Vanier.

Garon-Carrier, G., et al. (2023). Maternal labor force participation during the child’s first year and later separation anxiety symptoms, Health Education & Behavior, (1)10. https://doi.org/10.1177/10901981231188137

 

Retour en haut