Recensement 2021 : Les générations et le vieillissement de la population au Canada

Les publications du Recensement 2021 de Statistique Canada offrent une perspective générationnelle sur le vieillissement de la population.

3 mai 2022

Les données du Recensement de 2021 de Statistique Canada sur l’âge, le sexe à la naissance et le genre viennent approfondir notre compréhension des familles, de la diversité familiale et de l’évolution du paysage démographique du Canada. En plus d’être le premier Recensement à produire des données sur les personnes transgenres et les personnes non binaires, ces nouvelles données donnent un aperçu du vieillissement de la population au Canada selon une perspective générationnelle.

Chaque génération porte des valeurs qui lui sont propres, des attentes particulières et des aspirations uniques. Leurs forces et leurs vulnérabilités distinctes déterminent et influencent la santé et les soins à domicile, le logement, le marché du travail, l’économie des soins ainsi que d’autres institutions et systèmes essentiels au bien-être de la famille. Une bonne compréhension de ces dynamiques est fondamentale pour les responsables des politiques, les décideurs, les chercheurs et tous ceux et celles qui s’emploient à soutenir les familles.

Le Portrait générationnel de la population vieillissante du Canada selon le Recensement de 2021 présente un angle intéressant du vieillissement de la population selon une « perspective familiale ». On y montre notamment que les millénariaux représentent désormais une partie importante du marché du travail, alors que les générations plus âgées accentuent les départs à la retraite.

Les millénariaux en croissance dans le marché du travail ainsi que dans les villes

  • En 2021, le Canada comptait 7,9 millions de millénariaux, ce qui correspond à environ un Canadien sur cinq (21 %)1.
  • Derrière les tendances nationales, on distingue certaines différences provinciales et territoriales. Par rapport à la moyenne du pays, les millénariaux représentaient la plus forte proportion de la population en Alberta (23 %), au Nunavut (24 %), ainsi qu’au Yukon et dans les Territoires du Nord-Ouest (environ 25 % chacun).
  • Pour la première fois, les millénariaux formaient le tiers (33 %) de la population en âge de travailler (soit de 15 à 64 ans), et sont maintenant le groupe d’âge le plus important.
  • Des facteurs comme une économie plus dynamique et des proportions plus élevées de nouveaux venus (dont la moitié étaient des millénariaux dans les dernières années) font augmenter les pourcentages de millénariaux en milieu urbain. Ces derniers représentaient 35 % de la population résidant dans le centre-ville des grands centres urbains du Canada, alors que 21 % en étaient des baby-boomers.

Si le Canada compte de plus en plus de personnes âgées, les régions présentent des tendances variables

  • En 2021, un Canadien sur cinq (19 %) était âgé de 65 ans et plus (soit 7 millions), et environ 25 % (ou 9,2 millions) faisaient partie de la génération des baby‑boomers.
  • Les principaux facteurs qui accentuent le vieillissement de la population sont la diminution de la fécondité (qui en était à 1,4 enfants par femme en 2020) et l’augmentation de l’espérance de vie (qui était de 81,7 ans en 2020).
  • Plus d’un Canadien en âge de travailler sur cinq (22 %) était âgé entre 55 et 64 ans, ce qui se rapproche de l’« âge de la retraite », soit 65 ans. Même si de nombreuses personnes continuent de travailler après 65 ans, cette proportion est plus élevée que dans tout Recensement précédent.
  • La proportion de Canadiens âgés de 65 ans et plus était plus élevée à Terre-Neuve-et-Labrador (24 %) et au Québec (21 %), alors qu’au Nunavut, moins de 1 personne sur 20 est âgée de 65 ans et plus (4 %).
  • Les personnes âgées de 65 ans et plus habitaient en milieu urbain (18 %) à plus faible proportion qu’en milieu rural (23 %).

Les rapports montrent non seulement que l’équilibre des groupes d’âge varie grandement selon les provinces et les territoires, mais ils nous rappellent également qu’on ne dispose pas d’une réalité unique à l’égard des tendances liées à la famille. Les différences continuent de s’accentuer en raison de l’évolution des tendances en matière de fécondité et de migration, ce dont doivent tenir comptent les responsables de l’élaboration des politiques et des programmes destinés à soutenir le bien-être des familles. Ces données permettent de dessiner un portrait plus clair des Canadiens, ce qui permettra de répondre à leurs besoins actuels, en plus de prévoir ce qui nous attend dans l’avenir et de nous y préparer.

Le 13 juillet 2022, Statistique Canada publiera le contenu du Recensement 2021 en lien avec les familles et les ménages au Canada2. Suivez-nous sur Twitter, Facebook et/ou LinkedIn pour découvrir ces données sous une perspective familiale!


Notes

1. Tous les pourcentages figurant dans cet article ont été arrondis au point de pourcentage le plus près.

2. À cette date, Statistique Canada publiera également du contenu sur la réalité militaire canadienne et les profils de revenu.

Retour haut de page