L’IMPACT DE LA COVID-19 : La famille et sa réalité, ses traditions et ses rituels

26 février 2021

Si la pandémie de COVID-19 a affecté les familles partout au Canada, perturbant ainsi nos habitudes, nos rôles et nos relations, elle n’a pas pour autant interrompu la vie familiale. Que ce soit pour se réunir afin de célébrer des étapes de vie importantes ou pour apporter du soutien dans les moments difficiles, les gens font preuve de créativité et de diversité pour continuer de faire ce que font les familles, souvent en ayant recours à la technologie.

Selon un récent sondage de la firme Léger1, certaines familles ont organisé leurs traditions, leurs célébrations et leurs rassemblements – qu’ils soient heureux ou tristes – par le biais de plateformes de vidéoconférence comme Zoom et Teams de Microsoft. Ces expériences ne font certes pas le poids face à la chaleur des câlins et des discussions en personne avec nos proches, mais ces adaptations permettent à plusieurs familles de continuer de sourire, de rire, de pleurer et de vivre leur deuil ensemble. Les données montrent que pour la plupart d’entre elles, ces réunions virtuelles sont moins significatives qu’en personne, mais pour beaucoup, elles valent quand même mieux que rien.

L’IMPACT DE LA COVID-19 : Le mariage et les noces

Dans les premiers mois de la pandémie, en raison des mesures de santé publique qui restreignaient les rassemblements en personne à l’échelle du Canada, plusieurs couples qui avaient prévu de se marier ont décidé de reporter leur projet de mariage. Mais avec le prolongement des restrictions relatives aux événements sociaux, certains ont décidé d’aller de l’avant et d’officialiser leur union de façon virtuelle, se réunissant avec leur famille et leurs amis à l’aide de plateformes de vidéoconférence.

Le sondage a révélé que :

  • au cours de la dernière année, 7 % des répondants avaient assisté à un mariage par le biais d’une plateforme de vidéoconférence (ex. : Zoom, Teams de Microsoft);
  • les répondants comptant des enfants dans leur ménage (13 %) étaient plus de deux fois plus susceptibles que ceux vivant sans enfant (5 %) d’avoir participé à un mariage en ligne;
  • la probabilité d’avoir pris part à un mariage en ligne diminuait avec l’âge :
    • 12 % des personnes de 18 à 34 ans;
    • 8 % des personnes de 35 à 54 ans;
    • 2 % des personnes de 55 ans et plus.
  • parmi ceux qui ont assisté à un mariage en ligne, une légère majorité a affirmé que l’expérience leur a semblé moins significative qu’en personne; les répondants ayant des enfants ainsi que les jeunes étaient plus susceptibles d’indiquer qu’elle était plus significative.
    • Un peu plus de la moitié (54 %) ont affirmé que l’expérience était moins significative, alors que 25 % ont dit qu’elle était « sensiblement pareille ». Toutefois, 21 % ont trouvé cette expérience « plus significative »;
    • Les répondants comptant des enfants dans leur ménage (32 %) étaient plus de deux fois plus susceptibles que ceux n’ayant pas d’enfant (12 %) de déclarer que cette expérience était plus significative;
    • La probabilité d’affirmer que l’expérience était plus significative diminuait fortement avec l’âge :
      • 32 % des personnes de 18 à 34 ans;
      • 14 % des personnes de 35 à 54 ans;
      • 0 % des personnes de 55 ans et plus.

L’IMPACT DE LA COVID-19 : Le deuil et le sentiment de perte

Les familles vivent également leurs deuils en ligne, alors que plusieurs d’entre elles tiennent des funérailles sur les plateformes de vidéoconférence (ex. : Zoom, Teams de Microsoft). Les répondants au sondage étaient deux fois plus susceptibles de déclarer avoir participé à des funérailles en ligne (14 %) qu’à un mariage en ligne (7 %).

  • Environ 1 Canadien interrogé sur 7 (14 %) a déclaré avoir participé à des funérailles sur une plateforme de vidéoconférence au cours de la dernière année.
    • Les répondants comptant des enfants dans leur ménage (16 %) étaient plus susceptibles que ceux n’ayant pas d’enfant (13 %) d’avoir pris part à des funérailles en ligne.
    • La probabilité d’avoir participé à des funérailles en ligne augmentait avec l’âge :
      • 12 % des personnes de 18 à 34 ans;
      • 14 % des personnes de 35 à 54 ans;
      • 16 % des personnes de 55 ans et plus.
  • Lorsqu’on a demandé aux répondants ayant assisté à des funérailles en ligne dans quelle mesure leur expérience leur a semblé significative comparativement à des funérailles en personne :
    • plus du tiers ont répondu que cette expérience était « sensiblement pareille » (25 %) ou « plus significative » (9 %), alors que les deux-tiers restants (66 %) ont confié qu’elle était « moins significative »;
    • les répondants comptant des enfants dans leur ménage (14 %) étaient deux fois plus susceptibles que ceux vivant sans enfant (7 %) d’affirmer que cette expérience était plus significative;
    • le groupe d’âge le plus jeune était le plus susceptible de déclarer que cette expérience était plus significative :
      • 17 % des personnes de 18 à 34 ans;
      • 4 % des personnes de 35 à 54 ans;
      • 8 % des personnes de 55 ans et plus.

Afin de maintenir des liens familiaux solides pendant la pandémie de COVID‑19, il est fondamental de faire preuve d’adaptabilité et de créativité. Même si ce sondage a montré clairement que les familles s’ennuient de leurs rassemblements en personne, l’adaptation virtuelle des mariages, des funérailles et d’autres réunions de famille se poursuivra, dans une forme ou une autre, après la pandémie de COVID‑19 (peut-être en parallèle aux événements en personne), car elles permettent aux membres de la famille et aux amis qui vivent loin de garder le contact et de vivre les événements familiaux importants avec leurs proches.


Note

  1. Un sondage a été mené par la firme Léger pour le compte de l’Association d’études canadiennes les 12 et 13 février 2021 auprès de 1 535 répondants. Alors qu’aucune marge d’erreur ne peut être associée à un échantillon non probabiliste, l’échantillon national de 1 535 répondants aurait, à des fins comparatives, une marge d’erreur de ±2,5 %, et ce, 19 fois sur 20.

 

Retour haut de page