Journée nationale des proches aidants : Soutenir les aidants en emploi

Quelques statistiques sur les soins familiaux à l’occasion de la Journée nationale des proches aidants de 2022.
5 avril 2022

Les soins sont au cœur de la vie familiale, et les aidants contribuent grandement non seulement au bien-être de leurs proches, mais aussi à leur communauté, à leur milieu de travail, à l’économie et à la société dans son ensemble.

À l’occasion de la Journée nationale des proches aidants, nous tenons à célébrer les aidants familiaux au pays, la valeur et la portée de leurs contributions, ainsi que l’importance de leur travail pour le bien-être actuel et futur des familles au Canada. Nous profitons de cette reconnaissance pour diffuser de nouvelles données inédites sur les aidants en emploi au Canada, qui ont été obtenues grâce à nos partenaires de longue date, soit le Programme de recherche sur les politiques et les pratiques relatives au vieillissement (RAPP) de l’Université de l’Alberta.

Dans le cadre de cette célébration, nous nous sommes associés à des organismes comme Proches aidants au Canada et AGE-WELL NCE, qui s’emploient à la fois à sensibiliser la population à la situation des aidants en emploi, à mettre en relief les employeurs qui ont su se distinguer en créant des milieux de travail adaptés aux aidants, et à célébrer le rôle crucial joué par les aidants au sein de la société canadienne. Afin de souligner leur importante contribution, ces organismes organisent aujourd’hui, de 13 h à 14 h (HAE), un panel virtuel ayant pour but de discuter de tels enjeux et de sujets connexes, intitulé L’équilibre entre les responsabilités professionnelles et la prestation de soins – Les stratégies pour un emploi gratifiant – en anglais seulement (l’enregistrement du panel sera disponible après l’événement).

Quelques statistiques sur les soins familiaux :

La prestation de soins familiaux est répandue et la plupart des aidants occupent un emploi.

  • Selon les données de l’Enquête sociale générale (ESG) de 2018, plus du quart des Canadiens de 15 ans et plus (26 %) ont fourni des soins à un membre de la famille ou à un ami ayant un problème de santé de longue durée, une incapacité ou des problèmes associés au vieillissement au cours de l’année précédente (soit 7,8 millions d’aidants)1.
  • En 2018, près de 8 aidants sur 10 (79 %) âgés de 19 à 70 ans occupaient un emploi, selon les nouvelles analyses réalisées par le Programme de recherche sur les politiques et les pratiques relatives au vieillissement – RAPP. Cette proportion représente 5,2 millions d’aidants en emploi, dont 52 % étaient des femmes et 48 %, des hommes.
  • Les analyses du RAPP ont également révélé qu’en 2018, le nombre hebdomadaire moyen d’heures de soins fournis par les aidants en emploi âgés de 19 à 70 ans s’élevait à 13,8 heures pour les femmes et à 10 heures pour les hommes, ce qui représente près de deux jours de travail complets en plus de leurs responsabilités professionnelles.

La prestation de soins est fort précieuse pour la société et l’économie, et s’avère souvent gratifiante pour les aidants.

  • Selon de récentes estimations, les aidants en emploi auraient fourni 3 milliards d’heures en soins non rémunérés en 2018, ce qui représente une valeur économique de 51,5 milliards de dollars, selon les analyses du RAPP2.
  • Il faudrait environ 1,5 million de travailleurs équivalents temps plein pour remplacer les 3 milliards d’heures non rémunérées fournies par les aidants familiaux en 20183.
  • Environ 6 aidants sur 10 estimaient que leur expérience d’aidant s’avérait gratifiante ou très gratifiante4.
  • Les aidants qui avaient consacré 20 heures ou plus par semaine à la prestation de soins étaient moins susceptibles d’affirmer être satisfaits ou très satisfaits de l’équilibre entre leur emploi et leur vie familiale que les aidants qui fournissaient de 1 à 3 heures de soins par semaine (50 % et 67 %, respectivement)5.

« Alors que nous reconnaissons la contribution des aidants familiaux et que nous leur exprimons notre gratitude et leur offrons notre soutien, gardons à l’esprit que la plupart d’entre eux doivent conjuguer leur travail de soins à d’autres responsabilités d’ordre professionnel, souligne la directrice générale de l’Institut Vanier, Margo Hilbrecht, Ph. D. Or, parvenir à concilier de telles responsabilités mobilise beaucoup de temps, d’énergie et de ressources financières, ce qui est susceptible de nuire au bien-être de la famille. Il sera de plus en plus important de comprendre ces répercussions et de soutenir les aidants en emploi, car la population canadienne continue de vieillir alors que la taille des familles et des ménages diminue. »

Pour en savoir plus à propos de la prestation de soins familiaux :

Le travail d’aidant fait partie des composantes de la structure familiale, soit l’un des angles d’analyse proposés dans le Cadre sur la diversité familiale de l’Institut Vanier.


Notes

  1. Statistique Canada, Les soins donnés en heures, 2018, fiche infographique, 2022. Lien : https://www150.statcan.gc.ca/n1/pub/11-627-m/11-627-m2021074-fra.htm
  2. Programme de recherche sur les politiques et les pratiques relatives au vieillissement (RAPP), Value of Family Caregiving in Canada, février 2022. Lien : https://rapp.ualberta.ca/wp-content/uploads/sites/49/2022/02/Family-caregiving-worth-97-billion_2022-02-20.pdf
  3. Ibidem
  4. Statistique Canada, 2022.
  5. Ibidem
Retour haut de page