Incapacité, mobilité pour le travail et soutien de la « famille » (Families, Mobility, and Work)

Perspectives tirées d’une expérience vécue en matière d’incapacité, de mobilité et de soutien.

13 octobre 2022

Dans le chapitre « “When You Got a Disability You Get Good at Networking”: An Interview about Work Mobility with a Disability and the Evolving “Family” That Supports It » (Quand on a un handicap, on devient bon en réseautage : entretien sur la mobilité pour le travail chez les personnes handicapées et l’évolution du réseau de soutien), la chercheuse Dana Howse de l’Université Memorial s’entretient avec Mandy Penney, une jeune femme souffrant d’une infirmité motrice cérébrale, au sujet du rôle que la famille et les amis sont appelés à jouer afin d’aider les personnes handicapées à gérer les attentes en matière d’emploi dans un contexte où les options sur les plans du travail, du transport et du logement s’avèrent limitées.

Ce chapitre constitue l’une des nombreuses et enrichissantes contributions au livre Families, Mobility, and Work – un recueil d’articles et autres produits de connaissance basés sur les travaux de recherche du Partenariat en mouvement. Publié en septembre 2022 par les presses universitaires de l’Université Memorial, ce livre est maintenant disponible en version imprimée, en format électronique ainsi que gratuitement, en libre accès, sur leur site Web.

« [Cet entretien] met en relief les politiques et les programmes de travail à l’intention des personnes handicapées qui ne tiennent pas compte de la mobilité pour le travail, la compliquent ou l’entravent. Il illustre en outre les attentes souvent explicites sur lesquelles reposent les programmes publics, à savoir que les personnes handicapées feront appel à l’aide de leurs proches pour tout déplacement essentiel à leur vie professionnelle. » [traduction] – Dana Howse, Ph. D.

Accédez au livre Families, Mobility, and Work (en anglais seulement)

Résumé du chapitre

Les personnes handicapées sont moins susceptibles d’occuper un emploi que leurs homologues non handicapés. Les efforts déployés afin de cerner les aspects du travail qui nuisent à l’emploi des personnes handicapées mettent généralement l’accent sur les problèmes d’accessibilité en milieu de travail, notamment les obstacles physiques et la rigidité des horaires de travail. Les problèmes de mobilité à l’extérieur du lieu de travail, comme le transport, sont pour leur part souvent négligés, même si l’on reconnaît que la mobilité constitue une dimension essentielle à l’engagement professionnel et qu’elle peut avoir des conséquences importantes sur la santé et le bien-être des travailleurs. Ce chapitre passe en revue la documentation pertinente au sujet des personnes handicapées en situation d’emploi et de leur mobilité, et présente un entretien remanié avec une jeune femme ayant une incapacité physique, afin de mettre en relief les programmes qui s’avèrent problématiques, ainsi que les efforts que les personnes handicapées et leurs proches sont appelés à déployer pour répondre aux attentes.

À propos de l’auteure

Dana Howse, Ph. D., est associée de recherche principale spécialisée en analyse et en modélisation de la recherche qualitative à l’Unité de recherche sur les soins de santé primaires de l’Université Memorial.

Mandy Penney est une femme dans la vingtaine atteinte d’infirmité motrice cérébrale, un trouble congénital du mouvement qui affecte ses muscles et limite sa mobilité. Elle a elle-même fait l’expérience du sous-emploi et du chômage en raison de son incapacité physique.

Retour haut de page