Le Partenariat en mouvement

Qu’il s’agisse des travailleurs qui doivent consacrer de longues heures quotidiennement pour se rendre au travail, ou encore de ceux qui s’absentent de la maison pendant des jours, des semaines, des mois, voire des années, le phénomène de la mobilité géographique pour le travail de même que les longues migrations journalières touchent une portion importante de la main-d’œuvre canadienne.

Pour mieux comprendre cette situation, ses conséquences au sein des ménages et des collectivités, ainsi que son influence et ses incidences sur la prospérité au Canada, l’Institut Vanier de la famille collabore avec une quarantaine de chercheurs provenant de dix-sept disciplines différentes et représentant vingt-deux universités au Canada et à l’étranger.

Cette étude unique d’une durée de sept ans est chapeautée par le Centre SafetyNet pour la recherche en santé et sécurité au travail de l’Université Memorial de Terre-Neuve.

Rôle de l’Institut Vanier
  • Publier et promouvoir les conclusions de divers sous-éléments du projet.
  • Appuyer les étudiants au doctorat dans le cadre de leurs travaux de recherche sur les incidences de la mobilité géographique pour le travail.
  • Participer à diverses conférences et tables rondes.
Objectifs du projet
  • Comprendre la prévalence et la dynamique des longues migrations journalières.
  • Comprendre les répercussions des longues migrations journalières sur la vie de famille, ainsi que leurs conséquences dans les quartiers, à la maison et au sein des collectivités d’accueil.
  • Comprendre les répercussions sur l’embauche, les besoins de formation, la productivité, la santé au travail et d’autres sphères importantes de la vie.
  • Comprendre les tendances régionales, sectorielles et sociodémographiques, ainsi que le profil de la migration journalière depuis les années 80.
  • Comprendre les politiques ayant des effets sur les longues migrations journalières.
Financement

Le Partenariat en mouvement est financé grâce aux subventions de partenariat du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH), et par l’entremise de la Fondation canadienne pour l’innovation, d’Innovate NL, de l’Université Memorial, de l’Université Dalhousie, ainsi que de plusieurs autres partenaires du milieu universitaire et communautaire du Canada et d’ailleurs.

Échéancier du projet

Ce projet a débuté en 2012 et prendra fin en 2021.

Chef de projet

Barbara Neis, Ph. D.
Département de sociologie
Université Memorial de Terre-Neuve

Associée de recherche principale
Centre SafetyNet pour la recherche en santé et sécurité au travail

Cochercheurs sur le projet

Des douzaines d’étudiants se joignent aux représentants de plus d’une trentaine d’organismes communautaires issus de divers secteurs de l’industrie, de la main-d’œuvre et des gouvernements, afin d’analyser et de synthétiser les données en matière de mobilité géographique pour le travail.

Direction du projet

Nous joindre

Approbation déontologique

Les considérations déontologiques de ce projet ont été approuvées par l’Université Memorial de Terre-Neuve.

En savoir plus

De plus amples renseignements ainsi que des publications sont disponibles sur le site Web du Partenariat en mouvement.

Retour haut de page